Les herbes de passage – Amélie Proulx

21 NOVEMBRE AU 20 DÉCEMBRE 2020

Amélie Proulx s’intéresse à traduire dans son travail les manifestations invisibles du monde naturel. Alliant nouvelles technologies au travail manuel, ses sculptures de porcelaine évoquent les cycles de transformation de la matière ainsi qu’un perpétuel glissement de sens dans le langage et la perception de ces phénomènes. 

Par le biais de saynètes animalières fantaisistes, l’exposition Les herbes de passage traite de manière poétique du biomimétisme et de la zoochorie. Chauve-souris, hiboux et petits rongeurs s’amalgament aux plantes et objets familiers pour former de grandes murales soulignant l’étonnant pouvoir des êtres vivants sur nos milieux naturels. Oiseaux et ornements architecturaux élaborent dans un bas-relief une élégante tapisserie dont l’apparente composition ordonnée laisse entrevoir un récit ambigu. Un nid, conçu à partir de matériaux inusités, met en lumière la remarquable adaptabilité des êtres cohabitant discrètement dans notre environnement. Témoignant plus que jamais de la grande virtuosité technique de l’artiste, ce corpus dénote un rapport sensualiste à la matière en plus de marquer la sensibilité profonde de Proulx au vivant.

Lire la suite »

Amélie Proulx est titulaire d’une maîtrise en beaux-arts du Nova Scotia College of Art and Design University et d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia. Elle a présenté son travail dans plusieurs expositions solos et collectives à Circa art actuel, au Centre Materia, à Anna Leonowens Gallery, à la Burlington Art Gallery, au Craft Council of Newfoundland and Labrador Gallery au Canada ainsi qu’au Northern Clay Center et à Red Deer Gallery + Museum aux États-Unis.

Elle a remporté le RBC Emerging Artist People’s Choice Award (2013) et a été la lauréate du Winifred Shantz Award for Ceramics (2016), le Starfish Properties Student Art Award de NSCAD (2010), le Prix Albert-Dumouchel (2006) et le Betty Goodwin Prize in Studio Arts de l’Université Concordia (2006). Ses œuvres font partie des collections du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Canadian Clay and Glass Gallery, de l’Art Gallery of Burlington, du Nova Scotia College of Art and Design, de la collection permanente de l’Université Concordia, de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, des Villes de Québec et de Lévis ainsi que de plusieurs collections privées au Canada et aux États-Unis. Elle vit et travaille à Lévis (QC).

Réduire »


On en parle dans les médias:
Le Soleil : Josianne Desloges – Un air d’été avec BGL et Amélie Proulx
L’Aérospatial – CKRL : Gentiane La France et Myriam Dufour – Myriam Dufour partage son analyse de l’exposition des œuvres de BGL et Amélie Proulx