Limbes et renversements – Paryse Martin

18 OCTOBRE AU 17 NOVEMBRE 2019

Sensible, sensualiste et poétique, l’exposition Limbes et renversements nous plonge dans les confins d’un monde situé entre rêve et réalité. Bêtes merveilleuses et mystérieux personnages évoluent dans des univers complexes et fantaisistes desquels émane une forte charge symbolique et magique. Mettant à profit tout le savoir-faire et l’imaginaire débridé qu’on lui connaît, Paryse Martin cherche, par son approche subversive, à renverser notre perception du monde actuel afin d’y poser un regard lucide et empirique. Faisant allusion à certaines tensions qui peuplent de notre époque, les sculptures, dessins et collages font autant écho à la condition féminine qu’à notre rapport à l’environnement et à la spiritualité.

Lire la suite »

Inspiré de l’univers de la nature, de la poésie et des contes fantastiques, le travail surréaliste et baroque de Paryse Martin se livre à une logique appartenant aux rêves et aux contes. L’artiste s’amuse à créer des œuvres à la fois étranges et attirantes où les thèmes de l’homme et de la bête, du quotidien et du spectaculaire, des plaisirs et de la nourriture, de l’humain et de la nature, de la réalité et de la magie, de l’utilitaire et du décoratif se côtoient dans une théâtralité excessive, sensualiste et baroque. Touchant au dessin, à la sculpture, à l’installation ainsi qu’à l’animation, son travail emprunte à l’artisanat, à l’art populaire et aux ouvrages d’enjolivement des femmes. La valorisation de gestes simples, la mise en place de stratégies ludiques, l’établissement de protocoles variés induisent une dimension inattendue qui révèle un esprit joueur et encouragent le visiteur à vivre une expérience esthétique dense et sensuelle mettant en exergue les paradoxes de notre existence.

Née à Caribou dans le Maine (É-U), Paryse Martin vit et travaille à Québec. Elle détient un doctorat en études et pratiques des arts de l’UQAM. Plusieurs fois boursière du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec, elle a réalisé de nombreuses expositions au Québec, au Canada et à l’étranger. Soutenu depuis de nombreuses années par les collectionneurs privés, les institutions publiques et les entreprises, son travail se retrouve entre autres dans les collections du Musée national des beaux-arts de Québec, Desjardins, la Banque Nationale, Claridge, Ivanhoé Cambridge, la collection d’art public de la Ville de Montréal, Bibliothèque et Archives Canada et l’École polytechnique de Breda en Hollande.

 

Réduire »

On en parle dans les médias:
Voir.ca : Catherine Genest – Paryse Martin: La punk aux gants de soie
Le Soleil : Josianne Desloges – La sorcière aux doigts de fée
Le Devoir : Jérôme Delgado – Les contes de Paryse
Ici Première : Anne-Josée Cameron – L’exposition romantique et païenne de Paryse Martin
Ici Québec : Valérie Cloutier – Les œuvres de Paryse
Journal de Québec : Sandra Godin – Paryse Martin: des œuvres très personnelles
L’Aérospatial – CKRL 89,1 : Expo Limbes et renversements de Paryse Martin à la Galerie 3