Saint-Déluge-de-la-Consolation – Martin Bureau

*IMPORTANT*
Compte tenu de l’évolution de la COVID-19, la Galerie 3 sera fermée jusqu’à nouvel ordre. Vous pouvez toujours communiquer avec nous par courriel à info@lagalerie3.com pour toute question ou information.

Merci de votre compréhension

21 FÉVRIER AU 29 MARS 2020

Depuis 2017, Martin Bureau s’intéresse à la notion d’anthropocène, cette ère géologique qui constate l’impact permanent de l’activité humaine sur l’évolution des écosystèmes terrestres. Avec Saint-Déluge-de-la-Consolation, l’artiste nous propose une synthèse conceptuelle et technique de ses recherches en plus d’offrir un glissement vers des préoccupations socioculturelles foncièrement ancrées dans notre territoire immédiats.

Dans la dernière année, à Québec, nous voyons plusieurs chantiers de destruction d’églises. À constater combien nous disposons sans considération de notre patrimoine bâti religieux, j’ai lié la notion d’anthropocène à celle de la mémoire bafouée. Nous détruisons, accumulons les gravats, extrayons les ressources et rebâtissons par-dessus cette mémoire enfouie.

– Martin Bureau

Lire la suite »

Dans la douzaine d’œuvres qui ponctuent cette présentation, édifices religieux, monument antique et architectures contemporaines sont soumis aux aléas d’une nature déchaînée ou au pic du démolisseur. Ces lieux s’érigent en métaphores de notre mémoire collective mise à mal au profit d’une fuite constante vers l’avant et d’un individualisme glorifié. Il en résulte des tableaux aux images tout aussi fantasmées que déconcertantes nous confrontant à notre indifférence et notre inertie complices. S’inscrivant en contraste des réflexions soulevées, le travail minutieux à l’aquarelle insuffle une finesse esthétique et poétique qui confère au corpus un juste équilibre.

À travers la peinture, l’installation vidéo et le documentaire, Martin Bureau s’intéresse à la rencontre de la géopolitique et de l’art. Inspirée par l’actualité mondiale, son œuvre livre un propos critique et frontal sur les enjeux sociaux, économiques et culturels de notre époque. Les notions de colonialisme, de catastrophe et d’entropie parcourent l’ensemble de son travail.

Son travail fait partie de plusieurs collections institutionnelles et d’entreprises dont celles du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, du Musée du Bas-Saint-Laurent, de l’Assemblée nationale du Québec, Desjardins, Loto-Québec, SSQ Groupe financier, Bibliothèque et archives Canada, Bibliothèque et Archives nationale du Québec, de la Ville de Québec, de la Ville de Montréal et se retrouvent dans de nombreuses collections privées au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Martin Bureau vit et travaille à Québec.

Réduire »

On en parle dans les médias:
Le Soleil : Josianne Desloges – Martin Bureau: églises en chapelle ardente
MonSaintRoch : Jason Duval – Saint-Déluge-de-la-Consolation: une inspiration divine dans la désolation
Ici Première : Claude Bernatchez – L’impact de l’Homme sur notre patrimoine
L’Aérosptatial – CKRL : Myriam Le Lan – Saint-Déluge-de-la-Consolation à la Galerie 3
Québec Réveille – CKIA : Marjorie Champagne – Entrevue avec Martin Bureau
À l’est de vos empires : Martin Bureau à la Galerie 3
Journal Autour de l’Ile : Claude Poulin – Quand la destruction du patrimoine inspire un artiste (p. 11)