Fragments, retours, amas – Laïla Mestari

9 SEPTEMBRE AU 9 OCTOBRE 2022

Avec Fragments, retours, amas, Laïla Mestari propose une recherche sur la construction identitaire. Prenant ancrage dans l’héritage familial magrhébo-québécois de l’artiste, ses œuvres recontextualisent de manières ludiques les objets, symboles et événements qui composent son univers quotidien afin de générer des images et des lieux surréalistes faisant état de la complexité d’une identité multilingue et hétérogène. Plus précisément, elle s’intéresse aux tensions qui émergent des contradictions entre les multiples cultures qui nous forgent et la façon dont ces tensions nous forment et nous déforment. Ainsi, en sondant la nature fragmentaire et mobile de son identité, elle cherche à remettre en question l’idée d’une culture à origine unique.

 

Lire la suite »

Animée par un dialogue continu entre les arts visuels et les arts vivants, la pratique multidisciplinaire de Laïla Mestari explore la notion d’hybridité identitaire. Issu du collage, son travail prend la forme de photographies, d’œuvres textiles, de sculptures, d’installations, de dessins et de vidéoperformances soulignant le chevauchement surréel de la vie et de la fiction ainsi que du quotidien et du merveilleux. En fabriquant des univers à son image, elle remanie par le jeu les discours sur l’identité.  

Née à Casablanca au Maroc, Laïla Mestari vit et travaille entre Montréal et Chicago. Détentrice d’un baccalauréat en arts visuels de l’Université Concordia, elle termine une maîtrise à la School of the Art Institute of Chicago. Elle a été la lauréate de plusieurs prix et bourses d’excellence dont la Joan Livingstone Fiber and Material Studies Merit Scolarship (2021), le Irene F. Whittome Prize in Studio Arts (2017), le Sarah Leaney Award in Ceramics and Fibres et le Ada Lovelace Award. (2016). Ses œuvres ont été présentées dans de nombreux événements, expositions individuelles et collectives au Québec, au Canada, aux États-Unis, en Suède ainsi qu’en Espagne. Son travail fait partie de la Collection Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Collection Art Volte de même que de plusieurs collections privées. Elle fait partie du projet Artroduction et ses œuvres vidéos sont distribuées par Vidéographe.


L’artiste désire remercier le Conseil des arts du Canada pour son soutien au projet.

Réduire »

On en parle dans les médias : 
Le Devoir – Olivier Du Ruisseau – Du «pur bonheur» à la Galerie 3
TOUTES LES ŒUVRES
DISPONIBLES